Aller au contenu

Nous ? Après le conservatoire, on s’est mises autour d’une table. 

La table était ronde.

Mallaury a sorti son ordi, Lucie a proposé du gâteau et du thé. Camille a fait une blague.  Bref, on a parlé, rigolé et écrit.

Sur la table, il y avait encore les miettes lorsqu’on est allées chercher Pierre, ben oui on va pas rester entre meufs, nous on veut rassembler, réduire l’inégalité !

Et BIM ! La compagnie Je, Tu, Elle est née au fond d’une cuisine, autour d’anecdotes et d’un bon gâteau.

C’est tout naturellement que chez

Je, Tu, Elle,

il y a une majorité de femmes.

On veut écrire et parler des sujets qui paraissent ordinaires alors qu’ils sont nos problèmes de tous les jours . L’idée est de rendre à la femme : son corps, ses réflexions mais aussi justice par rapport à la manière superficielle dont son image est souvent traitée à l’écran, à la scène et dans nos têtes.

Très vite, la Compagnie est accompagnée par le dispositif Fluxus qui lui permet d’être soutenue par l’Agence Culturelle Grand Est, Olivier Chapelet (directeur du TAPS de Strasbourg) et Catriona Morison (comédienne, autrice et metteuse en scène).

La Compagnie Je, Tu, Elle s’inscrit dans le paysage de Strasbourg et environs.

Nous travaillons en collectif sur toutes les questions qui concernent la manière de créer et propose une vraie rencontre avec les autres acteur.trice.s (scénographe, régisseur.se lumière, régisseur.se son) pour construire à plusieurs sans imposer d’ordre hiérarchique ou de valeur entre les différents secteurs.

Camille Girard Je Tu Elle

Camille Girard

Comédienne

Désireuse de quitter sa campagne natale pour découvrir la ville et la pratique des arts, Camille entame son exode vers la capitale européenne : Strasbourg. Après une licence en arts du spectacle, spécialisation théâtre à l’université de Poitiers. Elle complète sa formation avec le chant qu’elle pratique depuis son jeune âge et les arts plastiques.

Après l’obtention de son diplôme d’étude théâtrale professionnel au Conservatoire d’art dramatique de Strasbourg où elle rencontre Mallaury et Lucie, elles fondent la Compagnie Je, Tu, Elle.

Une association engagée dans le combat d’égalité Femme/Homme dont elle défend fermement les valeurs pour une nouvelle approche théâtrale engagée. Avec pour objectif de faire évoluer la mentalité du monde du spectacle grâce à des créations collectives.

Mallaury Miliani

Comédienne

Après une licence études culturelles et un Diplôme Universitaire d’Ecritures Théâtrales Européennes, Mallaury entre au Conservatoire de Strasbourg en art dramatique où elle obtient son diplôme à l’unanimité et avec les félicitations du jury. Elle fait aussi en parallèle un passage à l’école de théâtre physique de Strasbourg pendant un an.

En 2019, elle devient professeure pour les horaires aménagés théâtre au conservatoire de Strasbourg puis joue dans ADN mis en scène par Olivier Chapelet au TAPS à Strasbourg. Ensuite dans Jeanne aux côtés de Natacha Régnier réalisé par Denis Dercourt.

En 2020, elle quitte Strasbourg et ses activités pour rencontrer Paris et le monde du cinéma et donne quelques ateliers aux plus petit·e·s. Tous les profils défilent et les inégalités sociales, économiques et de genres s’intensifient. Se débarrasser des vieux schémas (dans la vie comme sur scène) ou du moins permettre d’en parler devient alors son moteur. Elle participe alors au dispositif Fluxus et – parrainée par Olivier Chapelet – et – marainnée par Catriona Morrison (de la Compagnie Verticale) – elle créé avec Lucie Borès, Camille Girard et Pierre Parisot la Compagnie Je, Tu Elle avec laquelle elle écrit.

Lucie Borès Je Tu Elle

Lucie Borès

Comédienne

En 2014, après quelques années de pratique théâtrale en milieu rural, Lucie poursuit ses études au conservatoire d’art dramatique à Strasbourg, parallèlement à une formation de deux ans à l’école de Théâtre Physique.

C’est là qu’elle constate bien malgré elle les inégalités flagrantes d’accès à la culture et à l’enseignement culturel dans les milieux ruraux, face à la profusion d’arts dans les grandes villes. Elle fait alors de la décentralisation son combat premier. Après un séjour au Théâtre du Peuple à Bussang en 2015 dans l’Opéra de Quat’sous, elle fonde la Compagnie des Insupportés qui organise annuellement un festival d’arts vivants.

En 2019, parallèlement à la 4ème édition du festival et à sa 10ème création originale, elle sort du conservatoire avec un DET obtenu à l’unanimité.

Elle y rencontre Mallaury et Camille, membres de la même promotion, qui créeront avec Pierre la Compagnie Je, Tu, Elle

Pierre Parisot

Comédien

Pierre est un jeune comédien de 27 ans ayant commencé le théâtre avec la Comédie de Béthune grâce à ses ateliers d’art dramatique.  Il participe, grâce à elleux, à divers spectacles mélangeant amateur·ice·s et professionnel·le·s, ce qui le conforte dans l’idée de devenir comédien.

Il entreprend par la suite une licence en Art du Spectacle à Arras, où il s’investit dans de nombreux spectacles dans le cadre du festival universitaire «Scèna Incognita». Après l’obtention de son diplôme, il part à Strasbourg pour intégrer le Cycle d’Orientation Professionnel du Conservatoire de Strasbourg et obtient son Diplôme d’étude Théâtrale avec mention très bien et félicitation du jury.

Aussi bien à l’aise sur scène que devant la caméra, il s’investit aujourd’hui dans une multitude de projets aussi bien théâtraux que cinématographiques, dans la joie et la bonne humeur. Dans cet esprit, il participe à la création de la Compagnie Je, Tu, Elle, avec Lucie, Mallaury et Camille.

Chloé Marchandeau-Fabre Je Tu Elle

Scénographe

Après des études de Design d’Espace, Chloé Marchandeau-Fabre se forme à la peinture en décors dans l’atelier de décors du Théâtre des Amandiers. Chloé étudie ensuite les Arts du spectacles à l’université de Strasbourg, et obtient un master en dramaturgie en 2018.

Ses activités traversent plusieurs domaines : à la fois la peinture décorative dans des ateliers de décors, la dramaturgie en travaillant notamment pour le Prix Bernard-Marie Koltès du Théâtre National de Strasbourg et développe des activités de scénographie avec des compagnies de spectacle vivant.

Salvatore Iaia

Compositeur

Salvatore est un musicien, compositeur et ingénieur du son. Il commence à étudier le violoncelle sous la direction du M°D.Longo dès l’âge de dix ans. Au lycée, il étudie la basse électrique, la guitare et la musique blues et pop. Il se perfectionne ensuite au Saint Luis Music College en guitare acoustique avec M.Manusso et harmonie jazz avec Amedeo Tommasi.

Il achève ses études académiques au Conservatoire de Parme, se perfectionne en violoncelle avec M.Ballarini et obtient son diplôme avec mention au master en Composition Électronique avec J.T.Maldonado, E.Ghezzi, F.Fanticini et A.Saba.

Il poursuit son apprentissage au Conservatoire de Strasbourg où il a réalisé, sous la direction des professeur·e·s D.D’Adamo, T.Mays une recherche centrée sur les dispositifs de captation de mouvement dans les performances musicales. C’est là que l’article « Video motion detection et Live electronics dans l’œuvre Moving Sound  » a été sélectionné pour le cycle de conférences JIM 2020 et publié par la suite.

Il a composé des musiques pour le théâtre et notamment au Teatro Due de Parme, Teatro delle Briciole, Teatro dell’Orologio à Rome et au Théâtre Taps de Strasbourg (FR).

Ses œuvres ont été exécutées à la Casa del Suono de Parme, au Festival Musica de Strasbourg (FR), ZKM Karlshrue, au Festival Elettroacoustica de L’Aquila, Mondi Sonori Festival de Trento..

En 2020, il écrit la musique pour le court-métrage Partecipare réalisé par Dino Lopardo.